top of page

Ouvrez les portes pour votre miracle


« Car je désire vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis » (Romains 1 :11)

L’Apôtre Paul connaissait l’importance de vivre dans le surnaturel du Saint-Esprit, c’est pourquoi il voulait communiquer ces dons spirituels qui affermissent le peuple de DIEU et le chrétien en particulier.

C’est le temps pour le peuple de DIEU d’entrer et d’agir de plus en plus dans le « SURNATUREL de DIEU ».

Notre DIEU a une merveilleuse provision de dons spirituels pour chacun de nous. La première lettre aux Corinthiens 12 : 7-11 nous en donne la description parfaite, sans cela nous ne pourrons pas accomplir l’ordre de mission d’aller et de partager cette Bonne Nouvelle du Royaume de DIEU avec le monde autour de nous.

DIEU va multiplier ce que nous avons si nous le Lui donnons pour le partager à ceux qui attendent du secours d’en haut.

Le message de la Bonne Nouvelle proclame : le salut, la guérison, la délivrance, la liberté, la prospérité, en un mot toute l’œuvre parfaite de la rédemption en Jésus-Christ par sa mort sur la croix.

Redressez-vous et Levez vos têtes

Les menaces de guerres, la multiplication des attentats terroristes, l’augmentation de la pauvreté, les défis financiers écrasants, l’inflation galopante, les situations politiques incertaines, le manque de travail, la pauvreté, tous ces événements annoncés par notre Seigneur Jésus-Christ sont là aujourd’hui comme il est écrit dans l’évangile de Matthieu 24 et l’évangile de Luc 21 :28 En voici un extrait :

« Mais ce ne sera pas encore la fin… Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. »

Mais ce ne sera pas encore la fin

Le Seigneur ne nous a-t-il pas dit que si nous sommes fidèles et obéissants quoi qu’il arrive, il nous protégera et aucun de nous ne sera dans le manque car nous trouverons du repos à l’ombre de ses ailes (Psaume 91). Et c’est ainsi que se manifesteront les dons du Saint-Esprit, comme le déclare l’évangile de Marc :

« Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris. » (Marc 16 :17-19)

C’est maintenant le temps

Le temps des signes, des prodiges et des miracles n’est pas terminé, bien au contraire c’est maintenant le moment, le temps pour les vivre au quotidien. C’est le temps de DIEU pour que nous vivions plus que jamais le SURNATUREL dans l’annonce de l’évangile.

Le récit de la multiplication des pains est une démonstration formidable de l’intervention surnaturelle de DIEU, attendons-nous à le vivre dès aujourd’hui. En voici les clés.

C’est le temps de la multiplication

« Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. Le soir étant venu, les disciples s'approchèrent de lui, et dirent: Ce lieu est désert, et l'heure est déjà avancée; renvoie la foule, afin qu'elle aille dans les villages, pour s'acheter des vivres. Jésus leur répondit: Ils n'ont pas besoin de s'en aller; donnez-leur vous-mêmes à manger. Mais ils lui dirent: Nous n'avons ici que cinq pains et deux poissons. Et il dit: Apportez-les-moi. Il fit asseoir la foule sur l'herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants. » (Matthieu 14 :14-21)

J’ai été frappé en lisant ce formidable récit de la multiplication des pains. On ne pouvait pas dire que Jésus et ses disciples avaient beaucoup de moyens pour nourrir la foule, bien au contraire ils n’avaient que cinq pains et deux poissons pour nourrir 5000 hommes, ce n’est vraiment rien du tout, et cependant..!

Avec JÉSUS, l’impossible devient possible

Si vous aviez fait appel à un audit, il vous aurait dit que c’est peine perdue, on ne peut pas nourrir une telle foule avec si peu de nourriture, vous auriez fermé la boutique, vous seriez en faillite ; mais avec Jésus comme « patron », cela n’arrivera jamais, l’impossible devient possible. Ayez foi en DIEU, la foi transporte les montagnes. (Marc 11 :22)

Avec Jésus-Christ, il y a toujours multiplication

Mais avec Jésus-Christ de Nazareth, il n’y a pas de faillite : si nous lui donnons le peu que nous avons, il y a toujours multiplication car Jésus lui-même déclare : « je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance. »

Un petit « casse-croûte » pour 5000 personnes

L’Évangile de Jean nous rapporte que c’est un « Petit Garçon » qui a donné ses cinq pains et ses deux poissons :

« Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons… » (Jean 6 :9)

Ce petit garçon est venu tout bonnement offrir son « casse-croûte » à Jésus. J’imagine qu’il a dû se dire : « si j’ai faim, ce n’est pas si grave, je mangerai plus tard » et alors il a offert ses cinq pains d’orge et ses deux poissons pour que Jésus, lui, n’ait pas faim, quel geste, quel sacrifice !

Offrez votre casse-croûte à Jésus

Parfois nous faisons face à de terribles circonstances, nous avons aussi nos « 5000 personnes à nourrir » et aucune solution possible.

Nous faisons les comptes, nous vidons les fonds de tiroir et il nous reste à peine pour survivre, c’est terminé, c’est le désespoir, que faire ? Nous avons alors une conversation avec DIEU pendant laquelle on se lamente, on décrit le problème…

Et c’est alors que DIEU nous demande de lui donner, de lui offrir le peu que nous avons. A ce moment commence notre miracle, car DIEU va transformer, multiplier le peu que nous lui avons offert. Eh oui JEHOVA est le DIEU des miracles, des multiplications, de l’abondance.

« Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. » (Romains 4 :17)

La foi et l’obéissance du petit garçon ont fait la différence

Ce petit garçon avait vu la compassion de Jésus pour cette foule, tous ces miracles de guérison, la passion du Seigneur Jésus, la présence tangible du Saint-Esprit. Tout cet environnement de la Gloire de DIEU a sans nul doute fait grandir sa foi. Peut-être a-t-il été lui-même guéri par Jésus, la Bible ne nous le dit pas, mais cette ambiance de Gloire et de miracles a été déterminante pour son obéissance.

<