top of page

EN 2020, DEVENEZ DES ‘ETIENNE’, COURONNÉS ET VICTORIEUX


Je me suis penché quelque peu sur la vie d’un homme de DIEU dont l’exemple est assez saisissant, il s’agit d’ETIENNE. Nous trouvons son histoire dans le livre des Actes des Apôtres aux chapitres 6 et 7, et il est précisé qu’ «Etienne, plein de foi et de puissance, accomplissait des prodiges et de grands signes miraculeux parmi le peuple. »

Le nom d’Etienne en grec est « Stephanos », ce qui veut dire : « Couronne ». Je pense personnellement qu’il y avait déjà sur Etienne comme un rayonnement de la gloire de DIEU et ce rayonnement était confirmé par le fait qu’Étienne était un homme remarquable, rempli de foi et du Saint Esprit, car cela se voyait littéralement sur lui.

C’est sans nul doute pour cette raison qu’il a été choisi pour servir aux tables, car pour ce service, il ne fallait pas seulement des « serveurs », mais des hommes capables de discerner aussi les différents besoins spirituels et/ou physiques des frères et sœurs en Christ.

La Puissance du message de la croix

Etienne prêchait le message du Christ mort sur la croix pour nos péchés et, bien entendu, la résurrection du Christ pour notre justification. C’était le message central de la prédication des Apôtres, comme le dit si clairement Actes 4:33 : « Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous. »

Il faut souligner ici que les Actes des Apôtres nous témoignent que cette prédication de puissance est accompagnée de signes, de prodiges et de miracles, comme il nous est mentionné dans l’évangile de Marc 16 : 20 « Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient. »

Cette introduction nous conduit à la question suivante : quels sont ces prodiges et ces grands signes miraculeux dont il est question dans la vie de ce simple disciple de Jésus-Christ ? D’abord posons-nous la question à savoir :

Qu’est ce qu’un miracle ?

Un miracle désigne un fait extraordinaire, dépourvu d'explication scientifique, qui est alors vu comme surnaturel et attribué à DIEU ; Il est accompli soit directement par DIEU, soit par l'intermédiaire d'un serviteur de DIEU qui prie DIEU dans la foi pour que ce miracle se produise.

Ma fille Grâce a été miraculeusement gardée lors d’un tête à queue suivi d’un tonneau. La voiture était complétement démolie mais elle, elle n’avait aucune blessure ni même une tâche sur sa robe de couleur unie, Dieu est intervenu. La police de la route ainsi que le dépanneur venu remorquer la voiture ont déclaré que c’était un miracle.

Lors de la prédication de l’évangile, les miracles confirment que c’est bien de DIEU que vient le messager ainsi que le message qui est annoncé.

Penchons-nous un peu plus sur les signes, prodiges et miracles

Voyez-vous, dans le Nouveau Testament, il y a quatre mots grecs qui sont principalement utilisés pour désigner les miracles :

  • Sémeion, un "signe", c'est-à-dire une preuve, une attestation d'un message divin, un signe de la présence et de l'œuvre de Dieu, le sceau de la puissance de DIEU.

Nous connaissons tous le miracle de Cana où, lors des noces, il manquait du vin, alors c’est là que Jésus transforma l’eau en un vin bien supérieur au vin qui avait été versé précédemment et il l'a fait pour manifester sa gloire, comme le dit Jean 2 :11: « Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. »

Ensuite nous avons le mot TERAS

  • Teras, qui signifie "prodiges" ; "merveilles". Il s’agit d’événements qui causent l’émerveillement, produisant l'étonnement chez celui qui regarde comme dans l’évangile de Marc au chapitre 7 et au verset 37 : « Ils étaient dans le plus grand étonnement, et disaient: Il fait tout à merveille; même il fait entendre les sourds, et parler les muets. » En voyant que ce sourd muet avait retrouvé la parole et l’audition, les gens étaient dans l’étonnement - qui se dit en grec : « ekpleso » qui signifie être frappé de stupeur, stupéfait.

Le mot « merveille » se dit en grec : kaloce et il signifie : bien, vrai, excellent, pur, d’une façon excellente. Nous trouvons un autre passage dans Actes 2 :22 qui nous témoigne de ce que Jésus a accompli :

« Hommes Israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles (dunamis), les prodiges (teras) et les signes (semeion) qu'il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes »

  • Dunamis, "les œuvres de la puissance" ; les œuvres de puissance surhumaine : d'une puissance nouvelle et supérieure.

Romains 15 : 18-19 « Car je n'oserais mentionner aucune chose que Christ n'ait pas faite par moi pour amener les païens à l'obéissance, par la parole et par les actes, par la puissance des signes et des prodiges et par la puissance de l’Esprit de DIEU. Ainsi, depuis Jérusalem et en rayonnant jusqu’en Illyrie, j’ai abondamment propagé l’Évangile de Christ »

Nous trouvons un autre passage dans Actes 2 :22 qui nous témoigne de ce que Jésus a accompli :

« Hommes Israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles (dunamis), les prodiges (teras) et les signes (semeion) qu'il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes »

  • Ergon, "œuvres", les œuvres de Celui qui est "merveilleux dans l'œuvre"

« En effet, le Père aime le Fils et lui montre tout ce que lui-même fait, et il montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l’étonnement…Pour ma part, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean: ce sont les oeuvres que le Père m'a donné d'accomplir. Ces oeuvres mêmes que je fais témoignent à mon sujet que c'est le Père qui m'a envoyé » (Jean 5 : 20 et 36)

Nous voyons ici que les miracles sont les sceaux d'une mission divine. Les écrivains sacrés ont fait appel à eux comme preuve qu'ils étaient des messagers de Dieu. Notre Seigneur a aussi fait appel aux miracles comme preuve concluante de sa mission divine.

Donc pour rappel : Un miracle, c’est un événement qui est à la fois au-dessus des lois de la nature et au-dessus de la volonté de l’homme. Le miracle montre l’intervention de DIEU qui, lui, n’est pas limité par les lois de la matière. C’est ce pouvoir de DIEU, qui interrompt les lois fixes de la nature, afin de guérir une maladie incurable, de recréer un membre du corps, de faire disparaître du métal qui a été mis dans un corps pour consolider les os par exemple. Pour DIEU, il n’y a pas de limite car à DIEU, tout est possible et tout est possible à celui qui croit…