La Prière un style de Vie


Luc, 11:5-13

« Il leur dit encore: Si l'un de vous a un ami, et qu'il aille le trouver au milieu de la nuit pour lui dire: Ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n'ai rien à lui offrir, et si, de l'intérieur de sa maison, cet ami lui répond: Ne m'importune pas, la porte est déjà fermée, mes enfants et moi sommes au lit, je ne puis me lever pour te donner des pains, - je vous le dis, même s'il ne se levait pas pour les lui donner parce que c'est son ami, il se lèverait à cause de son importunité et lui donnerait tout ce dont il a besoin.

Et moi, je vous dis: Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe. Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain? Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d'un poisson? Ou, s'il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion? Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants,

À combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. »

Examinons un peu ce texte

Pourquoi minuit ?

(V.5) "au milieu de la nuit"

Dans ces régions chaudes, c’est plus facile de voyager le soir, mais arriver à minuit, c’est inhabituel. De plus ce n’est pas un bon moment pour demander quelque chose aux voisins qui sont déjà couchés.

(V.7) "Ne m’importune pas" démontre l’insensibilité de l’homme face à l’urgence du besoin et à la demande de son ami.

(V.7b) "Je ne puis me lever" : il ne fait aucun effort pour aider son ami, de plus ce n’est pas raisonnable de se lever au milieu de la nuit.

(V.8) "à cause de son importunité" : peut être traduit par une "effronterie", c’est-à-dire une persistance face à tout ce qui semble être raisonnable et refusant ainsi la réponse négative donnée à sa demande.

FERVEUR ET CONSTANCE DANS LA PRIÈRE

(V.8 b) " …il se lèverait à cause de son importunité et lui donnerait tout ce dont il a besoin." Autrement dit : la persévérance, ça paye

Ce sont les paroles mêmes de Jésus qui nous encourage à la ferveur et constance dans la prière.

EVALUER LES RÉPONSES A NOS PRIÈRES

Nous devons être à même d'évaluer le résultat de nos prières; c'est à dire :" Est-ce que j'ai reçu ce que j'ai demandé?"

Si ce n'est pas le cas, soit je dois persévérer, soit je dois m'interroger et me demander pourquoi.

Nos besoins immédiats :

La première demande, ce sera pour nos besoins immédiats. Ici cet homme a besoin de trois pains, et pour cela il va frapper à la bonne porte et demander exactement ce dont il a besoin.

Cet homme demande quelque chose qui est nécessaire, du pain pour ses amis.

Dieu nous invite à lui faire connaître nos besoins au travers de la prière, voici un verset clé :

Philippiens 4 :6

« Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. »

Français courant dit : « N’entretenez aucun souci. En toute situation exposez vos besoins et vos souhaits à DIEU, en lui faisant connaître dans vos prières. Intercédez avec confiance et sérieux, exposez vos requêtes avec précision sans oublier d’exprimer aussi votre reconnaissance. »

EXAMINONS LUC 11 : 9-10

« Et moi, je vous dis: Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe. »

Trois verbes :

Demandez - Cherchez - Frappez : la conjugaison de ces verbes en grec exprime une action continue, voyons cela de plus près :

Demander : aiteo (ahee-teh'-o) DÉNOTE D’UNE REQUÈTE DE LA VOLONTÉ, c’est-à-dire que l’on est conscient d’un besoin que l’on va soumettre à DIEU car nous croyons qu’IL entend nos prières.

Donnera :1325 didomi (did'-o-mee) donner, accorder, répondre à une demande; fournir les choses nécessaires; cela peut être aussi : des présents; des écrits ou des instructions.

Chercher: zeteo (dzay-teh'-o) chercher dans le but de trouver, rechercher, désirer, viser à, s'efforcer de, l’idée c’est qu’on demande avec ferveur tout en obéissant à la volonté de DIEU.

Trouver: heurisko (hyoo-ris'-ko) trouver, avoir un résultat, obtenir après recherche,

Frapper: krouo (kroo'-o) frapper: à la porte, pas seulement une fois mais jusqu’à ce qu’on ouvre. Cela sous-entend que l’on persévère et que l’on continue de venir à DIEU même si la réponse se fait attendre.

Ouvrir: anoigo (an-oy'-go) ouvrir, c’est-à-dire que là est “la réponse” tant attendue et l’on sait que l’on frappe à la bonne porte.

Si Dieu ne répond pas à nos prières rapidement, croyons qu’IL le fera en temps voulu. Si nous continuons à prier, notez que souvent il y a un combat spirituel que nous devons mener pour renverser les obstacles dressés par le diable.

Daniel 10:12-13

“Il me dit : Daniel, ne crains rien; car dès le premier jour où tu as eu à cœur de comprendre, et de t'humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues, et c'est à cause de tes paroles que je viens. Le chef du royaume de Perse m 'a résisté vingt et un jours; mais voici, Michaël, l'un des principaux chefs, est venu à mon secours, et je suis demeuré là auprès des rois de Perse.”

1 Pierre 5: 6-10

“Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève au temps convenable; et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.”

LES TROIS VERBES.

Ces trois verbes, demander-chercher- frapper- nous assurent la réponse à notre persévérance. Les promesses de Dieu sont certaines comme il le déclare dans :

Matthieu 6:33

« Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par- dessus. »

Et aussi :

1Jean 5:14-15

“Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.”

« Priez sans cesse » ou « que votre vie de prière ne se relâche point ! » (Français courant)

L'Apôtre Paul nous rappelle que nous devons prier sans cesse

1 Thessaloniciens 5:17: "Priez sans cesse." Ce qui signifie la pratique d'une prière "RÉGULIÈRE ", un style de vie de prière.

On a vu plus haut qu’il fallait faire connaître tous nos besoins à DIEU en lui faisant totalement confiance qu’il va nous répondre.

Mais voyons comment l’Apôtre Paul priait

Voici des exemples pour lesquels Paul Prie :

1 Thessaloniciens 1:2-3

" Nous rendons continuellement grâces à Dieu pour vous tous, faisant mention de vous dans nos prières, nous rappelant sans cesse l'œuvre de votre foi, le travail de votre charité, et la fermeté de votre espérance en notre Seigneur Jésus-Christ, devant Dieu notre Père."

Ici on voit que Paul et son équipe prient pour plusieurs sujets importants:

  • l'œuvre de leur foi, c'est-à-dire une foi qui agit, une foi en action

  • le travail de leur charité, c'est-à-dire un amour actif les uns pour les autres et vers l’extérieur.

  • la fermeté de leur espérance, c'est-à-dire la ferme espérance dans le Seigneur Jésus.

La Foi, l'Amour et l'Espérance sont trois vertus fondamentales de la vie Chrétienne

La Foi s'exerce avec amour; sans amour, la foi est vaine 1 Corinthiens 13; l'espérance est ancrée dans la foi, la foi se nourrit de l'espérance

Un deuxième exemple

Colossiens 1:3-5

"Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, et nous ne cessons de prier pour vous, ayant été informés de votre foi[9] en Jésus-Christ et de votre charité[10] pour tous les saints, à cause de l'espérance[11] qui vous est réservée dans les cieux, et que la parole de la vérité, la parole de l'Évangile vous a précédemment fait connaître."

Notre vie de prière doit être bâtie sur ces trois principes : La foi ; l’amour ; l’espérance

La FOI

Nos prières doivent être faites dans la foi dans les promesses de DIEU

C’est la toute première condition et Jésus nous enseigne dans l’évangile de Marc :

Marc 11 :22-24

« Jésus prit la parole, et leur dit: ayez foi en Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne: ôte-toi de là et jette- toi dans la mer, et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir. C'est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir. »

Dans Matthieu 17 :20 Jésus affirme : « Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible »

Jésus parle de la foi comme un grain de sénevé, c’est à dire une petite foi. Ce n’est pas tant la quantité de la foi mais bien sa qualité dont il est question ici. Pour obtenir une foi comme cela, nous devons la baigner dans la prière et dans la lecture et la méditation de la Parole de DIEU.

L’AMOUR

Dans 1 Corinthiens 13 : 2 b, l’Apôtre Paul dit : « … quand j'aurais même toute la foi jusqu' à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien. »

Notre vie de prière ne doit pas être basée sur des mauvais motifs comme l’envie, ou la réaction négative aux situations mais elle doit être bâtie sur la Charité, qui est l’amour Agape, c’est-à-dire un amour qui aime profondément à l’exemple de l’amour de Christ qui s’est donné pour nous.

C’est un amour qui agit par obéissance quelle que soit la condition de la personne, comme dans la guérison du lépreux. Il va étendre la main et toucher le lépreux parce qu’il est ému de compassion (Marc 1 : 40-42)

Jésus a guéri les malades et les infirmes parce qu’il était ému de compassion. Dieu nous a sauvés parce qu’il est Amour (1 Jean 4 :8 b). Notre prière doit être une prière de compassion, une prière pour le bien de l’autre.

L’ ESPÉRANCE

L’espérance, c’est l’attente joyeuse et confiante dans le salut éternel. La lettre aux Hébreux nous parle de cette espérance comme une ancre avec un plus extraordinaire, voyons le texte de (Hébreux 6 :19-20)

«Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l'âme, sûre et solide; elle pénètre au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l' ordre de Melchisédech »

Ici l’auteur de la lettre aux Hébreux utilise une image forte d’une ancre de navire qui retient le bateau lorsque la tempête fait rage ; de la meme manière cette espérance maintient fermement notre âme. Cette espérance est céleste car elle pénètre au-delà du voile et nous assure les bénédictions du Royaume de DIEU où Jésus est déjà entré avant nous, car lorsque l’ancre d’un navire est jetée à la mer, cette ancre ne reste pas dans l’eau mais pénètre dans le sol pour fixer fermement le bateau et l’empêcher de bouger. Donc, de la même façon, cette espérance qui pénètre au-delà du voile nous a rendus capables d’avoir part aux promesses faites aux enfants de DIEU.

Conclusion

Par la FOI et à cause de l’AMOUR de DIEU en nous, nous pénétrons par la prière au-delà du voile pour aller chercher les exaucements à nos prières.


Soutenir-Apollos-Banner-2.jpg
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2015 - 2019 par Apollos