PREPARER L’EPOUSE POUR QU’ELLE REGNE


Peut-être que, tout comme moi, vous avez été interpellé par tout ce qui concerne le Royaume de DIEU dans le Nouveau Testament. Je vous livre ici quelques-unes de mes réflexions, à vous d’en tirer les conclusions qui s’imposent. En effet, JESUS, avant de quitter ses disciples pour aller auprès du Père, va leur enseigner au sujet du Royaume : « Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. » (Actes 1:3)

La Bonne Nouvelle du Royaume

Nous voyons aussi que les Apôtres vont enseigner en ce qui concerne le Royaume. « Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser. » (Actes 8:12) ; « …fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu. » (Actes 14:22) «Ensuite Paul entra dans la synagogue, où il parla librement. Pendant trois mois, il discourut sur les choses qui concernent le royaume de Dieu, s’efforçant de persuader ceux qui l’écoutaient. » (Actes 19:8) «Et maintenant voici, je sais que vous ne verrez plus mon visage, vous tous au milieu desquels j’ai passé en prêchant le royaume de Dieu. » (Ac. 20:25)

Dans le N.T. nous trouvons plus de 139 versets comprenant le mot « royaume », c’est donc important de s’y intéresser d’un peu plus près, n’est-ce pas ?

Le Roi et son Royaume

Ici en Belgique, nous sommes une Royauté, nous avons un Roi qui règne sur le Royaume. Mon épouse, moi et mes enfants, nous sommes la famille Beumier et nous habitons dans le Royaume de Belgique, étant donc soumis aux lois de ce Royaume et bénéficiant de tous les avantages de notre citoyenneté. Toutes les familles résidant sur le territoire belge ont le devoir de se soumettre aux lois du Royaume de Belgique et reçoivent le droit de jouir des avantages liés à la citoyenneté belge.

L’Eglise citoyenne du Royaume de DIEU

De même il y a beaucoup de petites églises composées de personnes nées de nouveau. Chacune de ces églises représente une famille vivant dans le Royaume de DIEU. Donc, toutes sont citoyennes du Royaume de DIEU et jouissent donc de tous les avantages et obligations liés à leur citoyenneté, vivant et se soumettant aux lois du Royaume de DIEU, respectant et mettant en pratique ce que JESUS nous a enseigné, c’est d’ailleurs son dernier commandement : « Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28 :18-20)

L’Eglise n’est pas le Royaume mais elle vit dans le Royaume et elle annonce la Bonne Nouvelle du Royaume. Notre Seigneur JESUS vient chercher son épouse pour régner avec elle, une épouse sans défaut et sans tache. Sommes-nous préparés pour cela ?

Une Epouse sans défaut et sans tache

«… Quant à vous, maris, que chacun de vous aime sa femme comme le Christ a aimé l’Eglise : il a donné sa vie pour elle afin de la rendre digne de Dieu après l’avoir purifiée par sa Parole, comme par le bain nuptial. Il a ainsi voulu se présenter cette Eglise à lui-même, rayonnante de beauté, sans tache, ni ride, ni aucun défaut, mais digne de Dieu et irréprochable. » (Ephésiens 5 :25-27)(Semeur)

Voilà une traduction pour le moins intéressante et originale, je retiendrai l’expression : « Comme par le bain Nuptial » d’autre traduisent « baptême d’eau ».

Esther et la préparation pour devenir reine !

Ce bain nuptial m’a tout de suite amené à revoir le livre d’Esther, cette jeune fille orpheline de père et mère ayant été adoptée par son cousin et qui va, par un effet de la Providence, devenir reine dans le but, qu’elle ne connait pas encore, de sauver le peuple hébreux menacé par le tout premier génocide contre le peuple juif jamais vu dans toute l’histoire de l’humanité. Mais pour en arriver là, il y a eu un prix à payer par Esther.

« Chaque jeune fille allait à son tour vers le roi Assuérus, après avoir employé douze mois à s’acquitter de ce qui était prescrit aux femmes ; pendant ce temps, elles prenaient soin de leur toilette, six mois avec de l’huile de myrrhe, et six mois avec des aromates et des parfums en usage parmi les femmes. » Esther 2 :12

Une longue préparation pour la purification et pour être selon ce que le Roi voulait. De même la Bible nous recommande de prendre soin de notre corps (1 Thess 4 :4-5) et de nous purifier de toutes les impuretés afin de nous tenir en toute vérité devant DIEU. Nous aussi nous avons besoin de croire dans la puissance du sang de JESUS versé à la croix pour nous séparer de toutes ces mauvaises habitudes que nous avons héritées de nos Pères, comme le déclare l’Apôtre Pierre : « Sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache… » (1Pierre 1 :18-19)

Le précieux sang de Christ versé à la croix est le seul moyen de nous arracher à cette « vaine manière de vivre héritée de nos pères », mais ensuite il y a toute la préparation de nos vies pour être comme le ROI le veut. Pour cela nous avons besoin de goûter aux choses célestes et surnaturelles que DIEU à préparées pour nous. A quoi pouvons-nous comparer ces différentes huiles et aromates ?

Huiles et aromates mentionnés dans Esther 2 :12 et leurs significations !

L’huile de myrrhe : qui étaient tous les deux utilisés pour rendre la peau très pure, douce et lisse mais

également ferme et pour ainsi donner de la force et de la rigueur au corps.

Des aromates et des parfums : ce qui était absolument nécessaire parce que le corps des hommes et des femmes dans ces pays chauds produisent des senteurs désagréables, c’est pourquoi il faut les corriger par l'art du parfumeur.

Nous aussi nous avons besoin d’être imbibés des huiles divines pour plaire à DIEU.

1. L’ huile d’onction

Nous voyons dans le livre de l’Exode 30 :23 que la myrrhe est utilisée dans la fabrication de l’huile d’onction. Cette huile d’onction est souvent mentionnée dans les Ecritures comme un signe de la sanctification, et un moyen de désigner et de mettre à part des objets ainsi que les personnes au service de Dieu. Il est important de remarquer que c’est DIEU qui dicte à Moïse les ingrédients nécessaires pour fabriquer cette huile d’onction et tout ce qui vient de DIEU est surnaturel.

Nous avons besoin de rechercher JESUS qui baptise du Saint-Esprit et qui nous communiquera toute l’onction nécessaire pour Le servir là où Il nous a appelés, au travers des dons et du fruit du Saint-Esprit. (1 Cor 12 et Gal 5 :22). Le baptême dans le Saint-Esprit, c’est aussi surnaturel !

Voilà ce que produit l’ONCTION

L’onction nous transforme en une autre personne comme le déclare 1 Samuel 10:6 au sujet de Saül qui est oint pour être le premier roi en Israël : « L’Esprit de l’Eternel te saisira, tu prophétiseras avec eux, et tu seras changé en un autre homme. »

L’onction nous communique l’amour pour prendre soin des autres et s’oublier soi-même. (lire 1 Cor 13)

« Vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. » (Actes 10 :38)

« Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. » (Philippiens 2 :4-8)

L’onction brise le joug : «Et il arrivera en ce jour-là, que son fardeau sera ôté de dessus ton épaule, et son joug de dessus ton cou ; et le joug sera détruit à cause de l’onction… » (Esaïe 10 :27 Darby)

L’onction nous conduit à annoncer la bonne nouvelle aux pauvres ; guérir les cœurs brisés ; proclamer aux captifs la délivrance ; aux aveugles le recouvrement de la vue ; renvoyer libres les opprimés ; annoncer une année de grâce du Seigneur tout comme notre Seigneur JESUS l’a fait. (Luc 4 :18-19)

L’onction est là pour que nous détruisions les œuvres maléfiques du Diable.

« Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. » (1 Jean 3:8)

l’Onction nous qualifie pour être mis à part pour DIEU

Nous avons besoin d’être mis à part pour DIEU et de chercher continuellement à demeurer dans cette formidable Onction du Saint-Esprit afin d’agir comme notre Seigneur JESUS agissait.

« Jésus reprit donc la parole, et leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. » (Jean 5 :19)

2. Quels parfums exhalons-nous ?

La bonne odeur de Christ

« Je ne puis que remercier Dieu : partout où nous allons en suivant le char triomphal du Christ, il nous fait remporter des victoires dans la communion avec lui. En tous lieux, il se sert de nous et de notre travail pour répandre, comme un parfum, la connaissance du Christ. Oui vraiment, nous sommes ce parfum du Christ (ou, pour employer une autre image :) cet encens offert par lui et qui monte comme une « agréable odeur » vers Dieu. Nous le sommes à la fois pour ceux qui se laissent sauver et pour ceux qui continuent à courir sur le chemin de la perdition. Pour ceux-ci, c’est une odeur fatale qui vient de la mort et y conduit ; elle leur fait pressentir leur fin et le jugement. Pour les autres, c’est un parfum vivifiant qui mène à la vie (nouvelle et éternelle).» (2Co 2 :14-16 PVV)

Il est important de nous séparer du péché et des mauvaises habitudes que nous avons prises dans le passé, tout ce qui ne plait pas au Christ car contraire à Sa Parole. Sinon cela produira immanquablement des mauvaises odeurs donc un mauvais témoignage. Attention, si nous ne nous en débarrassons pas définitivement, ces odeurs nauséabondes resurgiront vite et pourriront notre vie et celle des autres. On ne peut pas cacher la puanteur du péché en la couvrant par des parfums. Un chrétien né de nouveau devrait obligatoirement dégager une bonne odeur pour DIEU au travers de CHRIST.

Christ, une offrande et un sacrifice de bonne odeur : «… et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur… »( Ephésiens 5:2)

Plus nous allons fréquenter le Christ, plus nous allons lui ressembler et sentir son Parfum de Bonne Odeur, nous commencerons alors à être prêts pour régner avec le ROI JESUS

Apprendre à régner

JÉSUS, de par son obéissance, a été fait ROI des rois et SEIGNEUR des seigneurs, comme le dit si bien Philippiens 2 :9-11 : «C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom…» ou dans latraduction de Philippiens 2 :9-11 dans PVV(Bible paraphrasée)

«Au trône de lumière, il fut, par Dieu son Père, élevé Roi des rois. A lui honneur suprême, couronne, diadème, et sceptre tout-puissant. Jésus, nom qui surpasse, dans le temps et l’espace, tous les noms existants… »

Nous devons considérer notre ROI JESUS avec beaucoup de respect, d’honneur et d’admiration car c’est par Lui que nous avons été délivrés de l’esclavage que nous imposait le prince des ténèbres.

Par amour et par grâce nous régnons avec le CHRIST

Nous trouvons ce merveilleux texte qui nous confirme que nous régnons avec le CHRIST.

« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ; il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. » (Ephésiens 2 :4-7)

KEUN traduit cette phrase : « Oui, par notre union avec le Christ, il nous a ressuscités avec lui et nous a transplantés dans les mondes célestes, nous donnant notre place sur le trône avec le Christ, dans le Royaume qui n’est pas d’ici-bas. »

Assis avec Christ dans les lieux célestes

Christ est assis à la droite du Père et, comme nous l’affirme le texte ci-dessus, IL a reçu tout pouvoir et toute autorité. (Matthieu 28 :19-20) Suite à cette déclaration de JESUS, IL nous envoie revêtus de cette autorité qu’IL nous a été déléguée afin de régner chaque jour de notre vie.

Illustration

Voici une illustration de la façon de vivre de la plupart des Chrétiens :

Admettons que vous arriviez chez nous à la maison, assoiffés et affamés car depuis plusieurs jours, vous n’avez ni mangé ni bu. Nous vous recevons, mon épouse et moi, et voyant votre état, nous vous proposons de vous servir de tout ce que nous avons en réserve dans la maison, vous pouvez vous servir, boire et manger autant que vous le désirez. Malheureusement nous devons nous absenter pour quelques temps, mais nous vous laissons la clé de la maison, vous y êtes comme chez vous.

Nous sommes à peine partis que notre téléphone portable sonne et j’entends une voix qui me supplie « Pierre donne-nous à boire et à manger, svp » et je réponds : « Mais servez-vous de tout ce que vous trouverez dans la maison, c’est à vous ».

Quelques minutes passent et de nouveau la sonnerie du téléphone retentit et j’entends à nouveau la voix qui supplie : « donnez-nous à manger et à boire, ne vois-tu pas que nous mourons de soif et de faim ? » N’est-ce pas une demande ridicule alors que tout est à leur disposition ?

Connaissez-vous des personnes qui prient toujours comme cela? : « Seigneur donne moi la guérison, donne moi la prospérité, donne moi ceci et cela », alors qu’Il nous a tout donné, que tout est accompli (Jean 19 :30), ce qui veut dire que Christ a accompli tout le travail que le Père lui avait demandé de faire, à savoir prêcher l’Evangile, accomplir des miracles et obtenir le salut éternel pour tous ceux qui croiraient en Lui car, par sa mort, la justice de la Loi était accomplie. Quelle victoire pour nous tous !

La Bible déclare : «Car en lui (Christ) habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui(CHRIST) qui est le chef de toute domination et de toute autorité. » (Colossiens 2 :9-10). Nous allons voir comment cela devient pratique pour nous qui croyons en l’œuvre parfaite de Jésus à la croix.

JESUS nous démontre ce qu’est la FOI

Dans l’évangile de Marc au chapitre 11 :14 Jésus va déclarer en voyant le figuier : « Prenant alors la parole, il lui dit : Que jamais personne ne mange de ton fruit ! Et ses disciples l’entendirent. »

Nous savons que ce figuier est une figure d’Israël qui refuse de recevoir et croire en son MESSIE et puisqu’ils le rejettent alors lui aussi s’est détourné d’eux pour un temps et Il s’est tourné vers les païens. Mais là n’est pas mon propos. En fait Jésus nous donne une leçon de ce qu’est l’autorité exercée par la foi.

Lorsque qu’au matin ils passent près du figuier, les disciples constatent que celui-ci est séché jusqu’aux racines, ils sont surpris, étonnés et voila la leçon de FOI. Jésus à PARLÉ et ce qu’IL a déclaré ARRIVE.

La FOI ce n’est pas « pleurnicher » devant DIEU pour avoir quelque chose de LUI en essayant de jouer sur ses sentiments pour l’attendrir.

La FOI c’est CROIRE DIEU !

NON la FOI c’est tout autre chose que de pleurnicher et se lamenter.

La FOI c’est appeler à l’existence ce que DIEU a déclaré, c’est se baser sur SES PROMESSES, c’est DIRE, PROCLAMER, et PARLER comme DIEU. Et DIEU qui est fidèle à SA PAROLE va honorer notre FOI.

« Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. » (Marc 11 :22-24)

Dans ce passage nous avons cinq éléments essentiels :

1. Ayez Foi en DIEU ou, comme le dit une autre traduction, « Ayez la FOI de DIEU». Ce n’est pas croire en DIEU mais bien CROIRE DIEU.

2. Faire opposition au DOUTE qui peut survenir dans nos pensées lorsque nous prions de cette façon. Le doute, c’est la « gangrène » de la FOI.

3. Le verbe DIRE nous montre l’importance de nos Paroles, ce que nous déclarons à haute voix.

4. Rester ferme sur notre FOI confessée, « je l’ai reçu ».

5. Proclamer sa réalisation

Ce schéma est capital

Trop de chrétiens ont foi dans des idées reçues qui sont diamétralement opposées à la Parole de DIEU. La tradition nous empêche souvent de croire DIEU, c’est pourquoi notre FOI de DIEU doit être basée sur ce qu’IL déclare et non sur les commentaires et encore moins sur les idées reçues par la religion quelle qu’elle soit.

Si nous voulons régner avec DIEU, nous devons impérativement croire CE QU’IL DECLARE DANS LA BIBLE qui est SA PAROLE.

Le doute gangrène notre FOI, et c’est pourquoi beaucoup de personnes perdent leur bénédiction car ils écoutent plus la voix de leur cœur et de leur pensée au lieu de rester ferme sur ce que DIEU a DECLARÉ. Les sentiments qu’ils éprouvent à l’égard des différentes situations qu’ils ont à affronter font mentir DIEU. Alors, doutant de la SOUVERAINETE de DIEU, ils abandonnent et perdent ainsi la bénédiction promise.

Nos paroles sont importantes

Nos Paroles sont importantes, ce que nous déclarons va, soit faire grandir notre foi, soit la faire faiblir.

Il y a quelque temps, j’ai eu un grave problème dans mon dos à tel point que mes jambes ne me portaient plus, pour faire l’histoire courte, j’en arrive au point où mon épouse a prié pour moi, alors j’ai déclaré : « Je suis guéri » cependant le mal était toujours là, mais j’ai joint le geste à la parole, je me suis levé et, aidé par une canne, j’ai commencé à marcher. Plusieurs jours se sont passés et j’allais de mieux en mieux, déclarant à qui voulait l’entendre que j’étais guéri. Le dimanche matin, je me suis rendu à l’église et une dame m’a gentiment demandé si je voulais qu’on prie pour moi. Mais j’ai déclaré : « non car je suis guéri ». Cette dame s’est sentie offusquée parce que je refusais la prière mais, si je l’avais fait, cela aurait été la même chose que si j’avais déclaré que je ne croyais pas à ma guérison. Nos Paroles et nos Actions sont essentielles pour obtenir la bénédiction.

Le Saint-Esprit nous a été donné pour que nous soyons revêtus de la puissance de DIEU dans le but d’annoncer le Royaume de DIEU et d’ainsi démontrer Sa PUISSANCE par les Signes, les Miracles et les Prodiges qui accompagnent la prédication de la Bonne Nouvelle du ROYAUME DE DIEU.

Apprenons donc à régner avec Christ et ainsi nous servir de l’autorité que nous avons reçue en exerçant notre foi dans la Parole de DIEU.


Soutenir-Apollos-Banner-2.jpg
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2015 - 2019 par Apollos