top of page

Quittez le pays de l’esclavage pour le pays de la plénitude


En lisant l’histoire du peuple d’Israël lorsqu’il était esclave en Egypte, mon attention a été attirée par la tyrannie du gouvernement de l’époque.

Combien nous trouvons de similitudes avec ce qu’était notre vie avant d’avoir été rencontrés par DIEU. Tout comme le peuple d’Israël fut asservi et accablé par des travaux pénibles et des lois iniques, de la même façon l’esclavage du péché nous avait imposé ces mêmes charges et nous avait réduits à une dure servitude qui rendait nos vies amères.

Voici ce qu’exigeaient les Egyptiens pour soumettre le peuple à ses lois :

« C'était avec cruauté qu'ils leur imposaient toutes ces charges… Pharaon donna cet ordre à tout son peuple: Vous jetterez dans le fleuve tout garçon qui naîtra, et vous laisserez vivre toutes les filles. » (Exode 1 :14 ; 22)

Pour nous aussi, la tyrannie du péché sous la direction du prince de ce monde, nous a fait commettre des choses horribles dont nous avons honte aujourd’hui, et ce dans le but de mettre à mort notre âme pour que nous restions toujours dans le pays de la servitude.

Mais dès que nous avons été libérés de l’esclavage du péché qui tyrannisait nos vies, nous avons dès lors été rendus capables de marcher vers le pays de la plénitude dans le but d’y entrer pour nous y installer définitivement.

Les Plans de DIEU s’accomplissent toujours

Lorsque nous lisons le livre de l’Exode, nous nous rendons compte que Moïse est la réponse de DIEU aux cris du peuple. Ce peuple qui languissait après le secours d’en-haut afin d’être enfin libre.

C’est DIEU qui fait l’Histoire

Nous lisons, dans le chapitre 2 du livre de l’Exode, comment Moïse, le bébé hébreu qui devait être mis à mort à cause des lois iniques du pharaon, fut secouru par la fille même de celui qui avait commandé sa mort.

De plus, c’est Pharaon qui va payer pour que Moïse soit élevé à la cour royale et ainsi devenir un homme instruit dans tous les domaines nécessaires qui allaient lui être utiles pour diriger avec succès le peuple vers la terre promise. Bien entendu, Moïse était à cent lieues de savoir ce qui allait lui arriver.

Alors qu’il a commis une faute en tuant un garde égyptien, il va s’enfuir et DIEU va se servir de cette situation pour parfaire sa formation. Malgré lui, il va devenir berger. Ces 40 nouvelles années de formation derrière les troupeaux de moutons, vont lui apprendre la patience et bien d’autres choses. Pendant ce temps, la situation du peuple d’Israël se dégrade de plus en plus.

C’est alors que le peuple cria à DIEU (Exode 2 :23)

C’est le plus souvent dans le malheur que l’on se rappelle de son Créateur, c’est une chose commune à bien des hommes, n’est-ce pas ? « Les enfants d'Israël gémissaient encore sous la servitude, et poussaient des cris. Ces cris, que leur arrachait la servitude, montèrent jusqu'à Dieu. »

Cependant DIEU avait depuis bien longtemps son peuple à cœur. Ce qu’Il attendait, c’est que son peuple se souvienne de Lui et l’appelle au secours.

Souvenons-nous que le désir de DIEU pour nous, ce sont des projets de bonheur et non de malheur.

Une révélation pour rentrer dans ta destinée

En même temps, Moïse reçoit une révélation de Qui est DIEU et de comment Il agit. La vision du buisson ardent est tellement forte qu’il se rend à l’évidence d’un nouveau tournant pour sa vie. Il vient de faire une rencontre unique avec le DIEU vivant et saint, sa vie fait un demi-tour. Un grand changement dans sa vie est sur le point d’arriver, il n’en connaît pas tous les détails mais il sait que c’est une nouvelle aventure qui commence.

Fini de garder les moutons, il doit lever le camp et tout abandonner car c’est le temps de revenir en Egypte, revêtu d’une nouvelle autorité pour délivrer le peuple d’Israël.

Une rencontre et une révélation

Pour nous aussi une rencontre et une révélation du DIEU vivant et saint, a changé notre vie. Nous sommes alors engagés sur le chemin de notre destinée avec DIEU.

Le sang de l’agneau sacrifié

Le peuple d’Israël redécouvre la détermination et la puissance de son DIEU au travers des signes et des prodiges que réalise Moïse afin de les faire sortir d’Egypte.

Mais le point culminant se fera lorsque l’ange exterminateur épargnera les premiers nés, à cause du sang de l’agneau sacrifié, appliqué sur le linteau des portes.

«Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d'un an … Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n'y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d'Égypte… » (Exode 12 :5 ; 13)

Si le peuple a été épargné, ce n’est pas à cause de leurs efforts ou de leurs qualités, mais à cause de l’intervention de DIEU et de ce sacrifice ultime qui seul pourra les sauver pour les faire sortir de l’Egypte. A partir de ce moment, ils ne sont plus sous la protection d’un homme mais sous la protection du sang de l’agneau immolé. C’est une « représentation prophétique » de ce que Jésus accomplira pour nous, lui l’Agneau de DIEU qui ôte le péché du monde.

Pour nous aussi tout commence lorsque nous croyons que seul le sacrifice de Jésus est capable de nous délivrer de l’esclavage du péché. A partir de ce moment-là, nous sommes sous la protection de Son Sang. C’est le temps de fuir l’ « Egypte » pour aller dans le pays de la plénitude.