top of page

LA LOI DE LA SEMENCE ET DE LA MOISSON


« L’Eternel t’ouvrira son bon trésor, le ciel, pour envoyer à ton pays la pluie en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains; tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n’emprunteras point. » (Deutéronome 28 :12)

Dans la Bible, la pluie est synonyme de bénédictions, et le ciel de bon trésor. « Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. » (Matthieu 6:21)

IL est bon de savoir que DIEU veut nous ouvrir son « bon trésor, le ciel ». C’est là qu’est le réservoir de toutes ses richesses, de toutes ses bénédictions, de toutes ses grâces.

Paul déclare aux Ephésiens :

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ ! » (Ephésiens 1:3)

Jacques affirme :

«Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation. » (Jacques 1:17)

C’est parce que nous sommes en CHRIST que nous avons accès à toutes ces bénédictions dès à présent.

Quelqu’un a dit : « Même si Dieu a rendu ces bénédictions accessibles, nous devons tendre la main et les saisir par la foi ; autrement dit, nous devons nous approprier par la foi ce qui nous est offert. Si nous n’exerçons pas notre foi, nous n’obtenons rien. »

Nous faisons partie désormais du Royaume de DIEU et nous sommes citoyens des cieux d’où nous viennent toutes les bénédictions

La peur de manquer

Il y a une frénésie parmi les nations, un « Tumulte », comme le déclare le Psaumes 2 :1 : « Pourquoi ce tumulte parmi les nations, ces vaines pensées parmi les peuples ? » Les hommes de toute la planète ont peur, l’argent perd de sa valeur, le pouvoir d’achat diminue de jour en jour, il y a des pertes d’emplois, les guerres, la crise du pétrole, les virus, etc.

Et j’ai souvent entendu des chrétiens déclarer leur peur de manquer ! Mais c’est à nous de croire dans les promesses de la Parole Eternelle de DIEU, qui nous certifie que nous sommes dans la bénédiction.

« C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit, Et il ne la fait suivre d’aucun chagrin. » (Proverbes 10 :22)

Il est grand temps d’avoir une FOI pratique, car nos actes sont la preuve que nous croyons vraiment ce que DIEU déclare sur nos vies.

JACQUES déclare :

« Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ?

21 Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel ?

22 Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres la foi fut rendue parfaite.

23 Ainsi s’accomplit ce que dit l’Ecriture : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ; et il fut appelé ami de Dieu.

24 Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement.

25 Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les œuvres, lorsqu’elle reçut les messagers et qu’elle les fit partir par un autre chemin ?

26 Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte. » (Jacques 2 :20-26)

Jacques nous fait remarquer que si nos œuvres ne correspondent pas à notre FOI, notre foi est vaine ; nos actes doivent corroborer notre FOI EN DIEU ET EN SA PAROLE.

EXEMPLES BIBLIQUES.

Isaac sema dans la famine

« Il y eut une famine dans le pays… Isaac sema dans ce pays, et il recueillit cette année le centuple; car l’Eternel le bénit. Cet homme devint riche, et il alla s’enrichissant de plus en plus, jusqu’à ce qu’il devint fort riche. » (Genèse 26 :1 ; 12-13)

Malgré la famine qui est un terrible fléau, Isaac, au lieu de garder la semence pour la manger, va la semer et, parce qu’il a écouté DIEU et qu’il fait entièrement confiance à DIEU, à cause de cela, sa récolte va être au CENTUPLE.

Ce résultat est le fruit de l’obéissance car il y avait certainement la sécheresse, qui était la cause de la famine, mais au lieu de se laisser décourager, ISAAC a semé sa semence dans la foi à DIEU qui fait CROITRE.

Paul nous explique

« J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. » (1 Corinthiens 3 :6-7)

Le peuple de DIEU va vivre de plus en plus des moments pour lesquels il devra faire un choix entre ce qu’il voit et vit et ce que DIEU dit et qu’IL nous invite à croire.

Ecouter ce que DIEU dit et, par la FOI, le mettre en pratique, voilà ce qui nous conduit toujours vers la bénédiction.

Voici quelques principes bibliques au sujet de la semence et de la récolte :

  • La semence est toujours plus petite que la récolte.

La Parabole du semeur que l’on retrouve dans Matthieu 13 :3 , Marc 4 :3 et Luc 8 :5 nous apprend ce que donne une semence :

En général, la semence que nous plantons en terre va porter 30,60 ou 100 pour un, comme le déclare la Bible. Dans la parabole de semeur, il nous est dit :

« Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit qui montait et croissait, et elle rapporta trente, soixante, et cent pour un. »(Marc 4 :8)

REMARQUE : Il y a plusieurs terrains mais une seule semence. Votre semence est précieuse, vous ne devez pas la jeter dans n’importe quelle terre, mais choisissez absolument « LA BONNE TERRE » car sinon votre semence sera perdue à tout jamais et gaspillée.

Les lois de la moisson interdisaient de mélanger les semences et les cultures, et ces semences devaient être pures

Cent pour un, ce n’est pas du « 100% » mais du « 10.000% ». C’est bien au-dessus de ce que les banques nous proposent comme intérêt financier.

Chacun de nous, nous sommes bénéficiaires de cette promesse, appliquons donc cette loi à nos vies. </